Pour quelles raisons mon coeur bat vite ?

Mon coeur bat vite, que dois-je faire ?

Pourquoi mon cœur bat vite ?

“Mon coeur bat vite, est-ce normal ?” Voilà une question qui se pose avec peur quand on entend un rythme assez rapide que d’habitude. L’inquiétude est justifiée, car les maladies cardiaques sont parmi les premières causes de décès. Néanmoins, des battements cardiaques plus ou moins rapides n’est pas toujours synonyme de tachycardie. D’autres circonstances « normales » peuvent également accélérer le rythme cardiaque.

Est-ce que ton cœur bat à 40 pulsations ?

Quand tu dis “mon coeur bat vite”, as-tu déjà eu le réflexe de mesurer ta pulsation ? En fait, il s’agit d’un indice important pour détecter un trouble du rythme cardiaque. À noter que le rythme normal du battement cardiaque est de 50 à 80 pulsations par minute. En dessous de ce seuil, c’est un cas de bradycardie, autrement dit, le rythme est lent.

Cependant, le rythme cardiaque normal des sportifs professionnels ou des personnes qui exercent une activité régulière est aux alentours de 40 fois par minute au repos. Ce qui signifie que ce n’est pas forcément pathologique. Si tu compares tes pulsations par minute avec celles de quelqu’un d’autre, il faut alors prendre en compte ce détail pour éviter la panique inutile.

D’autre part, il faut savoir que le rythme du cœur pendant le sommeil peut aussi être différent. Rien d’inquiétant si la fréquence cardiaque au repos total est de 35 battements par minute. Toutefois, il faut être en alerte si cet organe fait des pauses prolongées de quelques secondes (plus de 3 secondes). En effet, à ce stade, il n’y a pas que la syncope qui est risquée. La personne est exposée à un arrêt cardiaque.

Mon coeur bat vite, que dois-je faire ?Cœur qui bat vite au repos et fatigue

“Qu’en est-il du fait que mon coeur bat vite même au repos ?” Plusieurs raisons peuvent expliquer un rythme rapide du cœur, même au repos : stress, surmenage, manque de sommeil, etc. Il n’y a qu’à résoudre ces facteurs pour éviter toutes formes de tachycardies. À côté, on peut aussi avoir des palpitations cardiaques après la consommation d’excitant à l’exemple du café, de l’alcool, des boissons énergisantes, de la nicotine, etc. Il en est de même pendant certains traitements comme les antidépresseurs.

Par contre, il ne faut pas nier la possibilité que les troubles du rythme cardiaque peuvent être pathologiques. Par exemple, l’anémie accélère le rythme cardiaque, car le cœur doit compenser le manque d’oxygène dans le sang. On ressent assez souvent aussi une fibrillation auriculaire quand on a une forte fièvre, une infection de la glande thyroïde, un déséquilibre électrolytique, etc.

Sans oublier que le problème peut aussi être lié directement au cœur ou au système circulatoire : hypertension, maladie coronarienne, la maladie du muscle cardiaque ou cardiomyopathie, … À noter qu’on parle de tachycardie ventriculaire quand on dépasse les 100 battements par minute. Au delà de 160, il s’agit d’une tachycardie paroxystique.

Je sens mon cœur battre quand je suis allongé

Mon coeur bat vite quand je suis allongé”. Sentir son cœur battre quand on est allongé, c’est assez normal si on vient de faire des efforts. Bon, après une activité, c’est normal même si on n’est pas allongé. Mais après quelques minutes de pause, si en plus du rythme très rapide, il y a aussi une irrégularité, un avis médical est peut-être de mise. En fait, cela peut être une arythmie cardiaque ou des symptômes d’une extrasystole.

Il s’agit d’une anomalie du rythme du cœur qui se manifeste par la contraction prématurée du myocarde entre les battements normaux. Si tu es en bonne santé, en faire quelques fois, c’est normal. Mais si elles sont répétitives, c’est qu’il peut y avoir des complications. Pour information, il y a plusieurs types d’extrasystoles : les extrasystoles ventriculaires, les extrasystoles auriculaires, et les extrasystoles jonctionnels.

Outre les options susmentionnées, l’inverse est aussi envisageable. Il est possible que la personne souffre d’une autre forme de rythme cardiaque rapide dont la tachycardie orthostatique posturale. Appelée aussi STOP (syndrome de tachycardie orthostatique posturale), cette forme se présente comme un problème d’ajustement de la fréquence cardiaque. Le rythme cardiaque normal peut augmenter de 30 battements par minute après un passage de position allongée à debout. Le pouls peut ainsi atteindre les 120 b/min.

Cœur qui bat fort, mais normalement

Selon les médecins, les palpitations sont des choses banales qui peuvent arriver à tout le monde, et encore plus aux plus âgés. De plus, leur intensité n’est pas un indice pour savoir si on est malade ou pas. Mais tout dépend des habitudes de chacun. La fréquence cardiaque d’un sportif avéré ne sera surtout pas identique à celle d’une personne passive. Mais dans tous les cas, il s’avère que 90 % des cas de contractions cardiaques rapprochées sont bénignes, c’est-à-dire qu’elles ne représentent aucun risque vital.

Les palpitations peuvent augmenter avec l’âge, mais avec la croissance, l’activité physique permet aussi de ralentir le rythme cardiaque. En effet, pour un nouveau-né, le rythme sinusal normal est de 120 à 160 battements par minute. Les battements chez l’enfant sont de 100 à 120 fois par minute, 80 à 85 chez l’adolescent, et entre 50 et 80 chez l’adulte (tout dépend de son activité).

Néanmoins, si une maladie cardiaque a déjà été diagnostiquée auparavant, il faut impérativement consulter le médecin traitant pour prévenir toute complication, voire l’arrêt cardiaque. En fait, on dit que certains troubles sont normaux, mais c’est uniquement valable pour le cœur sain.

Cœur qui bat lentement

On a introduit la bradycardie, mais qu’est-ce qui peut la causer et comment la reconnaître ? Il y a plusieurs causes, mais on remarque souvent le vieillissement du cœur de manière naturelle, l’effet secondaire de certains traitements, le dysfonctionnement du stimulateur naturel du cœur (le nœud sinusal), une maladie présente à la naissance telle la cardiopathie congénitale, etc.

Si en plus du cœur qui bat lentement, on est étourdis, on a souvent des vertiges, souvent essoufflés, on peut penser à la bradycardie. Cependant, seul un médecin peut confirmer cette possibilité. Pour cela, il va procéder à un ou une série de diagnostics.

L’examen le plus utilisé est l’ECG ou électrocardiogramme qui consiste à enregistrer l’activité électrique du cœur. C’est souvent le premier examen effectué par le médecin. Mais cela dépend aussi du trouble suspecté. Il peut également recommander une épreuve d’effort ou un examen électrophysiologique. C’est en fonction des résultats et de l’antécédent de la personne qu’il va prescrire ou non un dispositif de surveillance à long terme comme l’enregistreur d’EGC externe ou un moniteur cardiaque implantable.

Bien sûr, ces symptômes et listes d’examens ne sont pas exhaustifs. Tout dépend des cas et du médecin.

Aliments riches en antioxydants

“On dit me dit qu’il faut que je mange des antioxydants quand mon coeur bat vite. Je mange quoi ?” Manger des antioxydants limite, en effet, le risque de stress oxydatif. Il n’est pas nécessaire de chercher loin. On peut faire le plein d’antioxydants dans les aliments tels que les fruits et légumes, le thé vert, les épices, etc. En voici quelques exemples.

Types Variétés Les épices et les aromates Le gingembre, le curcuma, le safran, l’ail, le romarin, l’origan séché, le basilic, le clou de girofle, le cumin, le curry, le thym Les légumes Les choux (verts ou rouges), les poivrons (toutes les couleurs), les artichauts, les brocolis, les épinards. Les fruits La pomme, les abricots, la tomate, la grenade, Les baies La fraise, les mûres, le framboise, … Les oléagineux Les noisettes, les noix, les amandes, les noix de pécan, les noix du Brésil. Les fruits secs et les légumes secs Les cranberries, les raisins secs, les pruneaux, les baies de Goji, les haricots, les lentilles,… Les poissons Les sardines, le maquereau, le saumon, les anchois, le thon rouge, … Les fruits de mer et crustacés Les crevettes, les huîtres, les coquillages. Les boissons et les produits finis Le chocolat noir, le thé vert, le café

Les bienfaits des antioxydants

Mon coeur bat vite, que dois-je faire ?Outre le fait d’éviter le stress oxydatif, les antioxydants sont des molécules qui doivent faire partie de notre alimentation quotidienne. Ils rassemblent de nombreuses vitamines et de minéraux indispensables pour le bon fonctionnement de notre organisme. On cite à titre d’exemple les vitamines A, C, E, le zinc, le sélénium, le manganèse et d’autres oligo-éléments, les bioflavonoïdes, les polyphénols, les caroténoïdes, etc.

Ainsi, leurs utilités sont multiples. Avec la pollution actuelle, notre système immunitaire, notamment notre système d’auto-défense, n’est plus très fonctionnel. Ce qui multiplie le stress oxydatif. À côté, la consommation d’alcool ou de tabac, le manque d’activité physique, le déséquilibre alimentaire, l’exposition aux rayons UV, le vieillissement et toutes formes de perturbateurs externes n’aident pas.

Si on ne mange pas assez d’antioxydants, on peut faire face à des troubles de la santé, comme la fatigue, le vieillissement prématuré, la gêne articulaire, le problème circulatoire, le développement de certaines maladies, etc.

Or, avec assez d’antioxydants, notre organisme est en pleine forme, les cellules fonctionnent correctement, on repousse l’apparition des rides, on éloigne le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge, on a un cœur et un cerveau en bonne santé.

Top