Ce que vous devez savoir sur les articulations et la flexibilité

the joints of the human body

Ce que vous devez savoir sur les articulations et la flexibilité

Les articulations sont les endroits où vos os se rencontrent. Elles relient vos membres inférieurs et vous permettent de vous plier, de donner des coups de pied et de vous déplacer dans différentes directions. La flexibilité est la capacité d’une articulation à se déplacer dans toute l’amplitude de son mouvement.

Chaque personne a une amplitude de mouvement (ROM) différente pour ses articulations. Certaines personnes ont beaucoup plus de souplesse que d’autres. Cela peut vous limiter si vos articulations ne bougent pas librement ou si vous êtes sujet à des blessures.

Il existe deux types principaux d’articulation : la synoviale, qui implique le cartilage qui tapisse l’os, et la cartilagineuse, qui consiste en un os entouré de tissu fibreux et de cartilage en dessous.

Toutes les articulations n’ont pas la même souplesse – certaines sont plus souples que d’autres en fonction de leurs caractéristiques individuelles, de leur alignement et de leur taille, ainsi que d’autres facteurs. Certains types spécifiques d’articulations sont plus limités dans leur flexibilité que d’autres ; c’est pourquoi on les appelle aussi articulations « strictes » ou articulations « laxistes » en fonction de leur souplesse (flexibilty).Dans ce contexte, le traitement est utilisé avec (Phytoart).

Muscles Et Articulations

Maintient La Souplesse Et Lubrifie Les Articulation

Aide À La Préservation Du Cartilage

Cet article explore quelques notions de base sur le fonctionnement des articulations et la façon dont la flexibilité les affecte

Qu’est-ce que la flexibilité ?

La souplesse est la capacité d’une articulation à se déplacer dans toute l’amplitude de son mouvement. Il existe quatre types fondamentaux de souplesse : la souplesse statique, dynamique, isométrique (également appelée souplesse de « repos ») et martiale. La souplesse dynamique fait référence à l’amplitude des mouvements que vous pouvez effectuer dans une seule direction, comme l’avant ou l’arrière. La souplesse « de repos » fait référence à la capacité de tenir une certaine position, comme se tenir debout sur une jambe avec l’autre pied tendu derrière soi. La souplesse  » isométrique  » est la capacité à résister à certains mouvements, comme résister à la force de gravité ou à la résistance contre un objet avec son corps. La « souplesse martiale » est la capacité à déplacer rapidement le poids de son corps, à effectuer des rotations et à changer rapidement de position pour esquiver ou frapper rapidement un adversaire.

Comment améliorer votre souplesse

Il existe de nombreux exercices différents que vous pouvez faire pour améliorer votre souplesse et réduire le risque de blessure. Quelques conseils : – Étirez-vous quotidiennement, de préférence avant de vous coucher et après une douche chaude. – Échauffez vos muscles avant de vous étirer. – Étirez-vous quotidiennement, sans en faire trop. Un étirement excessif peut provoquer des blessures. – N’étirez pas les ligaments – ils n’ont pas le même type d’élasticité que les muscles. – Il est essentiel de s’étirer lentement et progressivement. Si vous vous blessez, vous risquez de réduire l’amplitude de mouvement de vos articulations. – Le port de chaussettes extensibles peut vous aider à étirer votre cheville et votre tendon d’Achille. – N’oubliez pas de respirer pendant les étirements : cela vous aidera à vous détendre et à vous étirer davantage. – Répétez les exercices qui sont particulièrement efficaces pour améliorer votre souplesse. – Faites tremper vos muscles dans une baignoire d’eau chaude avant et après l’exercice. Cela améliore la circulation sanguine dans les muscles et réduit le risque de blessure. – Enfin, n’oubliez pas de reposer vos muscles lorsqu’ils sont fatigués. Si vous ne les reposez pas, votre souplesse ne s’améliorera pas.

Quand la souplesse est-elle importante ?

La souplesse est importante pour tout le monde, mais elle est particulièrement importante pour les athlètes et les personnes qui pratiquent certains sports. Les sports qui requièrent de la souplesse sont les suivants – La danse et la gymnastique – ces sports sont souvent difficiles à améliorer et font largement appel à la souplesse. – Le badminton et le tennis de table – ces sports exigent des poignets et des mains souples pour des coups de poignet précis et puissants. – Natation – la souplesse est importante pour les nageurs de nage libre, de dos, de brasse et de papillon. – Haltérophilie – elle est importante pour les haltérophiles olympiques, les powerlifters et les athlètes de CrossFit.

Connaissez vos articulations et votre souplesse

Maintenant que vous savez ce qu’est la souplesse et comment l’améliorer, vous devez connaître vos articulations et leur souplesse respective. Connaître vos articulations vous aidera à comprendre pourquoi certaines articulations sont plus limitées dans leur flexibilité que d’autres. Cela vous aidera également à comprendre comment aborder les problèmes articulaires spécifiques que vous pouvez rencontrer en raison de votre structure articulaire. La liste suivante n’est pas exhaustive, mais elle vous aidera à comprendre vos articulations et leur ROM spécifique. – Les articulations de la cheville sont les articulations les plus basses du corps et constituent la partie extérieure du pied. C’est l’une des articulations les plus flexibles du corps et elle est importante pour l’alignement et la stabilité de la cheville. – Les articulations de la hanche sont les grandes articulations des extrémités inférieures, entre les jambes. Il s’agit d’une articulation relativement souple qui permet une amplitude de mouvement complète de l’articulation, mais qui est susceptible de se blesser. – Les articulations du genou sont les articulations qui relient les parties supérieure et inférieure de la jambe. L’articulation du genou est une articulation relativement souple qui permet une grande amplitude de mouvement, mais elle est susceptible de se blesser. – Les articulations du poignet sont les articulations qui relient la main à l’avant-bras. Il s’agit d’une articulation relativement flexible, mais l’articulation du poignet est susceptible de se blesser. – Les articulations du coude sont les articulations qui relient l’avant-bras à la partie supérieure du bras. Il s’agit d’une articulation relativement souple avec une grande amplitude de mouvement, mais elle est susceptible de se blesser.

Conclusion

Les articulations sont les endroits où vos os se rencontrent et vous permettent de vous plier, de donner des coups de pied et de vous déplacer dans différentes directions. La flexibilité est la capacité d’une articulation à se déplacer dans toute l’amplitude de son mouvement. Les restrictions articulaires surviennent lorsqu’une articulation est raide et ne bouge pas librement, ou lorsqu’une articulation est blessée. Il existe deux principaux types d’articulations : les articulations synoviales, qui impliquent le cartilage qui tapisse l’os, et les articulations cartilagineuses, qui consistent en un os entouré de tissu fibreux et de cartilage en dessous. Toutes les articulations ne sont pas également flexibles – certaines sont plus flexibles que d’autres en fonction de leurs caractéristiques individuelles, de leur alignement et de leur taille, ainsi que d’autres facteurs. Cet article explore quelques notions de base sur le fonctionnement des articulations et l’influence de la flexibilité sur celles-ci, afin que vous sachiez à quoi vous attendre lorsque vous faites de l’exercice ou du sport.

articulations articulations du corps humainla flexibilité

Top